Pages

samedi 28 juin 2014

Des armes




Dans les yeux de Milo l'horizon qui tressaute
Et des cercles dans l'eau d'un océan sénile
De belles enluminures sur la poignée de Porte
Une veste en velour et des boutons qui brillent

Des navires en carton se préparent à la guerre
Dans le matin bougon qui se lève en râlant
Ici la terre est bleu et le soleil est vert
Une odeur de bourbon s'étire avec le vent

La transparence du verbe, la dignité des phrases,
D'un discours qui disjoncte et d'un mot qu'on écrase
Pourraient si tu veux bien servir de revolver
Lorsque tous tes réflexes auront pris la poussière

Lorsque tout l'équipage riera de tes pirouettes
Tu pourras toujours dire que l'horizon recule
Si tes doigts égarés ne trouvent plus la gachette
Il y aura des canons au coeur des Majuscules.









1 commentaire:

  1. Magnifique..
    Tu as vraiment une belle plume, Capitaine!

    RépondreSupprimer